PARIS : Compte-rendu du rassemblement national contre le Macronavirus du 30/05/2020

Ils sont plusieurs dizaines à s’être regroupés place Saint Augustin devant la statue de Jehanne d’Arc pour lui rendre hommage en ce jour d’anniversaire du bûcher de la Sainte.

Yvan Benedetti, chef des Nationalistes, a d’abord déposé une gerbe de fleurs devant la statue de la Sainte avant d’entamer un discours. Il a rappelé pourquoi ce 30 mai était célébré la fête de Jehanne, brûlée vive à Rouen après un faux procès. Déjà il y a un siècle, les nationalistes emmenés par Maurice Barres, voulaient que cette fête soit la fête nationale, et donc un jour férié, ce à quoi les républicains s’opposaient et ont imposé que la fête de Jehanne soit le deuxième dimanche de mai.

Yvan Benedetti a ensuite fait un parallèle entre la situation actuelle et celle qui prévalait il y a près de 600 ans : le pays était en grande partie occupé par l’étranger, ce que nous déplorons aujourd’hui ; il avait été vendu par des traites lors du traité de Troyes, ce qui n’est pas sans rappeler le traité de Maastricht créant l’euro et vendant notre pays aux banksters cosmopolites. La situation était désespérée comme elle l’est aujourd’hui. Pourtant le miracle eut lieu et c’est la raison pour laquelle il ne faut jamais désespérer. Jehanne une petite fermière de Lorraine, ne connaissant que ses moutons fut appelée et fit son devoir, alla mener le combat devant Orléans et l’emporta, puis pu amener Charles VII à Reims pour le faire sacrer, ce que les Anglais ne lui pardonneront pas et l’immoleront à Rouen.

Yvan Benedetti a également fait le parallèle entre les situations sanitaires : la peste noire ravageait l’Europe il y a 600 ans, l’Europe vient de subir une épidémie. Ce fut aussi l’occasion de rendre hommage aux personnels soignants qui ont été en première ligne sur cette maladie, alors qu’avant même cette épidémie le manque de moyens et de personnels était criant.

Yvan Benedetti a également montré que le combat de Jehanne pour la France doit être notre modèle dans cette période où les libertés d’expression sont bafouées y compris sur les réseaux sociaux qui étaient le dernier endroit non contrôlé par l’Etat, celui-ci étant soumis à tous les lobbys, et plus précisément au lobby juif. La loi Avia est mal nommée et a été conçue et guidée par Taieb, le numéro 2 du CRIF.

L’hommage s’est fini par le chant des nationalistes, et les participants de crier : Qui vive ? France !

VOIR AUSSI :

VIDÉO : Rassemblement national sous le patronage de Sainte Jeanne d’Arc avec Yvan Benedetti

VIDÉO : Hommage à Sainte Jeanne d’Arc à Avignon par l’Action Française et Yvan Benedetti

VIDÉO : Hommage nationaliste à Sainte Jeanne d’Arc 2020