PRESSE : Maintien de ligue dissoute : peine alourdie en appel pour Yvan Benedetti

Lyon Mag – 12/06/2019

Yvan Benedetti, figure de l’ultra-droite, était jugé en appel à Lyon, pour reconstitution de ligue dissoute.

Pour rappel, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, fondateur de l’œuvre Française et leader des Jeunesses Nationalistes, avaient enchainé les actions coup-de-poing dans les années 2000 avant que leurs formations ne soient dissoutes administrativement par décrets du président de la République François Hollande en 2013 après la mort du militant d’extrême-gauche Clément Méric.

 

En première instance, le fondateur de l’Oeuvre Française avait écopé de 80 jours amende à 50 euros. Cette fois, la figure de l’ultradroite violente française a écopé de 8 mois de prison avec sursis. Selon l’AFP, celui qui s’était vanté sur les réseaux sociaux d’avoir participé à une bagarre contre des antifascistes lors d’un rassemblement de Gilets Jaunes à Paris conserve néanmoins ses droits civiques alors que le ministère public avait demandé qu’il en soit privé.

 

Dans une vidéo diffusée sur Youtube, Yvan Benedetti a réagi à ces réquisitions. Pour lui : « les nationalistes ne pourront pas être dissous, l’Œuvre Française existera toujours car la France existera toujours ».

Source : LYON MAG

Voir aussi :

PRESSE : Condamné en appel, le nationaliste Yvan Benedetti rêve d’élections municipales

JUSTICE : Solidarité contre la répression !

VIDÉO : Carnet de Lutte VIII – Procès pour reconstitution de L’Œuvre française

JUSTICE : Compte-rendu du procès d’Yvan Benedetti du 07 mai 2019

JUSTICE : Yvan Benedetti face à la répression